Imprimer

A propos du sabot et des pieds nus

. Posted in Institut du sabot

En 30 années nous avons eu à intervenir dans des cas aussi divers que dramatiques. Notre savoir faire, nos solutions, un suivi vétérinaire sérieux ont porté leurs fruits pour le bien être des chevaux et le soulagement de leurs propriétaires. Le ferrage est un funeste malentendu, une pratique qui s'appuie sur des croyances moyenâgeuses. Faire porter l'energie cinétique du cheval sur son ongle - la paroi équipée d'un fer - est un contre sens scientifique extrèmement grave. Un ongulé se réceptionne sur le bout de son doigt et non sur son ongle qui est un capteur sensoriel essentiel puisqu'il vibre pour renseigner le cheval sur le type de substrat et la qualité de l'appui.

{flv width="600" height="337" img="videos/sabots_libres.jpeg"}sabots_libres{/flv}

Le fer en vibrant à une fréquence continue rend le cheval "sourd". Privé d'informations, le cheval marche ainsi sans discernement et n'importe comment ce qui pénalise ses articulations et ses tendons. Voyant son cheval marcher n'importe où, le cavalier croit abusivement que le sabot est protégé alors qu'il est rendu insensible. Cette méprise, fruit d'une ignorance indiscutable, détruit lentement mais surement. L'ongle est un ensemble de poils agglutinés pourvus de bulbes qui transmettent avec fidélité des informations indispensables au cheval qui ne marche pas nez au sol et surtout ne voit pas ses postérieurs - d'où les atteintes fréquentes chez les chevaux férrés et totalement absentes chez les chevaux sabots libres (pieds nus).


boite_corne siteLa fourchette et les glomes, véritables coussins en colagène, sont eux les éléments en charge
de la réception au sol.
Le coussinet plantaire situé entre la partie osseuse du doigt et les fourchettes est fortement irrigué
pour produire le colagène et remplir correctement sa fonction d'amortissement.
La paroi, extrèmement inervée au niveau de la couronne, joue elle, son rôle de proprioception et de pare choc très résistant.

 

Alors que toutes les technologies évoluent,
le ferrage demeure une technologie qui n'a pas évoluée
depuis 500 ans et qui ne pourra pas évoluer.

En effet quand un scientifique digne de ce nom ou un ingénieur évalue le problème il conclut
en toute connaissance de cause à l'inutilité et aux méfaits de cette technique et ne peut ainsi la faire évoluer.

Le ferrage est régulièrement responsable de graves désordres biomécaniques mais aussi de manque d'hygiène. Pour des raisons compréhensibles, il est impossible d'assurer la propreté sous le fer. C'est à ce niveau que se développent des germes anaérobies dévastateurs (entre autres fusobactérium nécrophorum, bactéroides). Le dégagement d'une odeur fétide signale un déséquilibre bactériens. ces bactéries n'hésitent pas à gagner le corps de l'individu ainsi infesté. Nous devons prendre conscience que le ferrage a une action lente et insidieuse. C'est un véritable cancer pour la santé du cheval. Les symptômes apparaissent au cours d'une fourbure, de problèmes tendineux, d'un basculement de la troisième phalange, d'un déplacement du naviculaire, ou encore d'une perforation de la sole par la troisième phalange.

Doigt partiellement disséqué.

Doigt partiellemet
disséqué.
Chorion
laminaire :

tissu hautement
vascularisé
responsable
de la production
de corne -Poils agglutinés-.
Ce pododerme
est séparé
de quelques
milimètres du fer.
La température
élevée lors
de la pose du fer
nécrose tissus,
nerfs et vaisseaux
sanguins.

Souvent le propriétaire se sent culpabilisé et ainsi, au delà du problème de santé de son compagnon il se trouve très désemparé. Le poids culturel de la pratique traditionnelle du ferrage égare souvent les intervenants. Dans l'incapacité d'accepter une remise en cause fondamentale, le thérapeute "traditionnel" préfére prescrire la mort pour son patient que d'admettre que le ferrage, en perfide destructeur du doigt du cheval, doit être abandonné au profit d'une analyse plus sérieuse.

forces appuiOn observe encore des solutions archaïques du genre ferrage dit "en Oeuf" ou à l'envers pour remonter les talons, la pose de plaque véritable nid à bactéries qui attaquent la boite cornée. Toutes ces actions gravissimes accentuent la destruction pure et simple du doigt. Entre autre, l'effet de cisaillement entre la paroi -qui remonte- et la troisième phalange -qui descent- est hautement destructeur. Les faits et la science sont tétus, il ne s'agit nullement d'une vue d'esprit mais d'une réalité. La suceptibilité et le refus de l'évidence perturbent ceux qui refusent obstensiblement cette vérité incontournable.

 

Aujourd'hui nous savons à quel point le ferrage qui empèche la fourchette de toucher normalement le sol et d'assurer sa fonction mécanique, altère le métabolisme du cheval et pénalise grandement le système vasculaire. Plus le cheval est mis à l'effort et plus le coeur souffre en devant anormalement compenser l'absence du retour veineux assuré au niveau du doigt. Cette observation explique la mort prématurée d'un cheval ferré.

La liste de chevaux que nous tirons d'affaire, et qui ont donc échappé au pire, s'allonge chaque jour. Ces succés nous confortent dans notre approche qui s'appuie sur une connaissance scientifique et sur une expérience incontestable.

Le traitement de situations souvent désespérées montrent bien
que l'euthanasie trop rapidement proposée, n'est pas la solution
aux graves problèmes de sabot et à la souffrance qu'ils génèrent.

Nous ne pouvons admettre plus longtemps qu'au mépris de la connaissance scientifique actuelle soient poursuivies des thérapies aussi désastreuses qu'inefficaces telle que la névrectomie ou encore le ferrage dit "orthopédique". N'hésitez pas à nous consulter afin que la période post-deferrage, le parage, le traitement d'un désordre phatologique soit analysés et traités avec compétence et avec la force de nos années d'expérience. Vous pouvez aussi apprendre à assurer vous -même le parage d'entretien de vos chevaux en suivant un stage sur le parage et le quotidien des chevaux.

Nous vous invitons à participer à un stage de parage pour votre cheval pied nus.

Visionnez la vidéo, "bref j'ai ferré mon cheval", une expérience malheureusement vécu par nombre de propriétaires de chevaux. Cliquez ici

stage parage naturel naviculaire fourbure cheval pieds nus pyrénées france randonnées équestres hebergement equitation centre locomotion equine équine biomecanique biomécanique

logo

Hébergement en gîte
Randonnées & stages équestres
Institut du sabot & locomotion
Stage de parage "sabots libres"
Elevage & pension chevaux
Transhumances
logo

EquiLibre®
66760 PORTA
FRANCE - PYRENEES - VALLEE DU CAROL
Téléphone : 04 68 04 83 92
Portable : 06 89 29 51 88
Nous écrire