EQUILibre - Castration ou Vasectomie ?

Depuis l'origine de ma rencontre avec les chevaux, voilà maintenant trente ans, je n'ai jamais ferré. Je n'ai pas non plus utilisé de mors. J'organise des randonnées sur les chemins pierreux des Pyrénées au départ de la vallée du Carol, de façon soutenue. Cette approche globale fonctionne bien. Nous connaissons aujourd'hui l'importance que revêt l'absence de ferrage pour le bien être et la santé du cheval. Bénéficiant d'espace pour garantir à chaque individu une vie sociale et physique équilibrée, je fais tout pour offrir le meilleur à mes 70 compagnons de vie. Les milliers d'hectares de parcours sont une garantie pour une vie équilibrée. Je me suis toujours attaché à entretenir des rapports respectueux avec mes comparses chevaux. Toutefois rien n'est parfait et chaque approche doit être améliorée. Un point particulier se devait d'être traité avec un regard différent : La Castration. Sans doute par manque de pertinence et d'analyse, j'ai bêtement fait comme tout le monde afin d'éviter un accroissement exponentiel de la troupe : j'ai donc castré les jeunes mâles. Aujourd'hui, aprés rèflexion, je suis persuadé qu'une meilleure solution est possible. La vasectomie ne met pas en cause la vie sexuelle du cheval mâle et assure une vie sociale conforme à ce que je souhaite depuis le début de ma rencontre avec les chevaux.

equi_libre_03

Je suis persuadé pour l'avoir observé que la présence de plusieurs mâles au milieu de juments ne trouble en rien la quiétude du groupe et au contraire l'équilibre dès lors que le groupe bénéficie d'un espace minimum pour que chaque individu trouve sa place. Comme le ferrage ou l'utilisation de mors, la castration relève d'une pratique traditionnelle d'un autre âge. Comme nous connaissons les dégâts produit par le ferrage, l'inutilité des mors, il est évident que la castration engendre des individus "hybride" contre-nature. Une certitude demeure : les rapports sexuels épanouissent aussi les chevaux ! Il est clairement établi que lorsque ces pratiques ne sont pas possibles il s'ensuit un mal-être préjudiciable.La vasectomie répond correctement à cette préoccupation majeure et il convient à présent de prendre en compte cette approche nouvelle comme étant une alternative appropriée. Il faut savoir abandonner ses certitudes ainsi, les prochains mâles à naître s'en trouveront bien mieux. Certains parlent d'Amour du cheval mais oublient trop vite la notion de respect. Il ne me semble pas possible de nier l'évidence. Une équitation moderne ne peut ignorer le savoir que nous acquérons.

ambiance_crin

C'est dans cette dynamique que j'avance auprès des chevaux qui m'interrogent chaque jour. Je préfère respecter au plus près la vie des chevaux que me soumettre à la tradition. La castration est une pratique certes traditionnelle mais très barbare. Elle doit aujourd'hui laisser la place à la vasectomie. Une objection pourrait être avancée : "Mon cheval mâle vasectomisé devient incontrôlable quand je le sors du paddock et qu'il croise des juments ! " Il est vrai qu'un mâle isolé présente un comportement quelquefois difficile dès lors qu'il se trouve rarement en compagnie de juments. Ceci nous montre que la contention hors troupeau fait "monter la pression ". D'où l'importance de comprendre que pour l'épanouissement de son compagnon mâle il convient de trouver une solution autre que l'isolement. Nous le savons un cheval n'est pas fait pour vivre isolé.En plaçant quotidiennement le cheval mâle au milieu de juments et d'autres mâles nous normalisons la convivialité. Les juments ne sont pas toujours en demande de rapport sexuel et il en est de même pour les mâles. De ce que j'ai observé avec le troupeau que je fréquente depuis 30 ans, les juments savent choisir leur partenaire ainsi que les moments où elles souhaitent avoir une relation sexuelle. Il en est de même pour les mâles. Juments et mâles se courtisent, s'apprécient et entretiennent des relations qui n'ont pas pour objet le cadre strict de la reproduction. C'est bien l'homme qui, dans un souci contestable de vouloir tout contrôler, impose des rapports artificiels trop souvent en décalage avec le respect de l'identité du cheval. Mon observation m'a appris que les juments savent protéger un relation particulière qu'elles entretiennent avec un mâle n'hésitant pas à chasser une concurrente ou un mâle qu'elle n'apprécie pas.De même un mâle se désintéresse d'une jument qui ne lui convient pas même quand celle-ci souhaite avoir un rapport sexuel. Evidemment un mâle privé de rapports sexuels réguliers se trouve en situation de se précipiter sur n'importe quelle jument qui passe sous son nez ! C'est bien ce contexte qui nous fait penser que les mâles dit entiers sont incontrôlables. C'est bien le conditionnement organisé par l'homme qui induit un comportement anormal. Dans une situation plus respectueuse de la vie des chevaux, les choses se passent en douceur et en harmonie.C'est vers cette harmonie que nous devons tendre.

ambiance_foin

Le cheval est un compagnon de loisirs. Il convient d'abandonner tout ce qui a été mis en place dans un cadre militaire ou de rentabilité économique en faisant l'effort de lui offrir une vraie vie de cheval et non celle d'une machine hybride devant être à notre disposition permanente. Et si notre programme se trouve quelques instants perturbé par un moment d'amour intense entre un mâle et une jument cela ne doit pas demeurer un problème. Ce sont ces moments qui ont fait que nous pouvons aujourd'hui encore bénéficier de la compagnie des chevaux  !Pierre ENOFF. le 31.01.07Rappels anatomiques et techniques chirurgicales : la vasectomie chez l'étalon Tainturier D, Guintard C, Bencharif D. Pour citer cet article en référence : Tainturier D, Guintard C, Bencharif D. Rappels anatomiques et techniques chirurgicales : la vasectomie chez l'étalon. Prat. Vét. Equine 2003;35(139):39-45. Mot(s)-clé(s) stage, parage, naturel, cheval, pieds nus, pyrénées, france, randonnées, equestres, hebergement, gite: vasectomie Résumé : La vasectomie est une intervention qui a pour objectif de stériliser les chevaux entiers, mais n'abolit pas leur comportement sexuel. Certains propriétaires, pour des raisons de sensibilité, la préfèrent parfois à la castration. Deux techniques chirurgicales peuvent être utilisées :une résection de la queue de l'épididyme ou une résection du conduit déférent au niveau du cordon testiculaire. Une bonne connaissance de l'anatomie du conduit déférent (conformation, structures et trajet) et de son environnement (rapports, moyens de fixité, innervation et irrigation) est nécessaire. Ces interventions sont réalisées sous anesthésie générale et peuvent être effectuées sur un cheval en décubitus latéral. Pour la résection du conduit déférent, il est toutefois nécessaire de retourner l'animal au cours de l'opération, afin d'accéder au second cordon testiculaire. Après l'intervention, un traitement antibiotique pendant cinq jours est conseillé et un oedème modéré local (scrotum ou aine) peut apparaîtrerandonnées equestres cheval pieds nus stage parage naturel equitation hebergement location porte puymorens pyrénées france vallée du carol naviculaire fourbure catration alternative locomotion equine cheval castration

logo

Hébergement en gîte
Randonnées & stages équestres
Institut du sabot & locomotion
Stage de parage "sabots libres"
Elevage & pension chevaux
Transhumances
logo

EquiLibre®
66760 PORTA
FRANCE - PYRENEES - VALLEE DU CAROL
Téléphone : 04 68 04 83 92
Portable : 06 89 29 51 88
Nous écrire
Access denied. Your IP address [213.251.182.10] is blacklisted. If you feel this is in error please contact your hosting providers abuse department.